Thématiques

Transformer les contraintes environnementales en opportunités...

Les activités des entreprises peuvent entraîner des pressions importantes sur l'environnement. Et même si, à l'heure actuelle, la prise en compte de l'environnement au sein des entreprises est devenue une nécessité et un véritable enjeu de développement, dans le chef des entrepreneurs, la gestion de l'environnement reste souvent synonyme de contrainte en raison de la complexité de la thématique.

Si la législation établit des règles permettant de prévenir la pollution et de réparer les dommages causés à l'environnement par les entreprises, elle contient également des mesures visant à promouvoir le développement d'activités industrielles respectueuses de l'environnement.

Toutefois, les constats de terrain de la cellule environnement de l'UWE sont là : les PME restent très souvent confrontées à des législations environnementales qu'elles jugent complexes. De plus, elles manquent généralement de temps, de moyens financiers et d'une expertise suffisante en interne pour leur permettre d'entamer seules des démarches efficaces de réduction de leurs impacts environnementaux. Dès lors, les efforts de sensibilisation doivent être poursuivis pour assister les entreprises vers une meilleure connaissance de leurs impacts et de la législation qui les concerne.

Au final, de multiples facteurs amènent les entreprises à mettre en œuvre une démarche environnementale. Certains peuvent relever d’un caractère obligatoire, d’autres d’un réel besoin de l’entreprise ou bien encore de la conviction profonde d’un dirigeant. Réduction de coûts, meilleure organisation interne, satisfaction des clients, projets d’entreprise motivants, opportunités de nouveaux marchés, meilleure image de marque… sont autant de bénéfices réels qu’une bonne gestion de l’environnement peut apporter. Mais, quel que soit le facteur déclencheur et le bénéfice recherché, la principale clé du succès reste sans aucun doute la volonté de changement.

Les entreprises wallonnes se préoccupent-elles de l'environnement?

Les entreprises sont de plus en plus nombreuses à prendre en compte leur responsabilité sociétale. Elles consentent des efforts, souvent considérables, pour la préservation de l’environnement ou pour une utilisation plus rationnelle de l’énergie indispensable à leur activité. Ainsi, on assiste depuis quelques années à un découplage entre la production industrielle et l’utilisation des ressources naturelles. Cela se vérifie en particulier dans les domaines suivants :

Source : L'entreprise, je veux savoir ! (édition 2015 - UWE)

  • Energie : l'industrie wallonne voit ses besoins en énergie décroître alors que son activité ne cesse d’augmenter, et ce principalement grâce aux accords de branche(1). En 2012, ces accords ont permis d’éviter l’émission de 2,29 millions de tonnes de CO2.
  • Déchets : la même tendance s’observe pour la quantité totale de déchets industriels produite. En 2011, ceux-ci ne représentaient que 80% du total de l’année 2000.
  • Les rejets de gaz à effets de serre ont également diminué de façon conséquente en passant, en 2012, à 47% des volumes de 2000.

(1) Les accords de branche s’inscrivent dans les engagements relatifs au protocole de Kyoto. Via ces accords, les secteurs industriels s’engagent chacun volontairement dans un objectif d’amélioration de leur efficience énergétique et de leur efficience en matière d’émission de gaz à effet de serre (CO2). Fin 2012, ces accords portaient sur 172 entreprises et 205 sites d’exploitation wallons. Ceux-ci représentent ensemble une part très importante de la consommation énergétique de l’industrie wallonne.

L'Union européenne a élaboré une stratégie d'intégration des questions environnementales dans la politique d'entreprise ainsi que des mesures visant à limiter l'impact négatif des activités des entreprises sur l'environnement tout en ne pénalisant pas le développement économique de celles-ci.

Partager