Etapes d'une bonne gestion

En matière de déchets, une bonne gestion passe par quelques étapes clés et par une démarche bien structurée. Afin d’y voir plus clair, nous vous proposons de parcourir ces actions et de les considérer par ordre de priorité :

1. Bien connaitre les déchets et leur gestion actuelle

Bien connaître les déchets est une étape incontournable pour améliorer la gestion de ceux-ci. Or cette connaissance s’acquiert notamment par un suivi régulier des quantités et des coûts de gestion de déchets et par un (auto)diagnostic de l'entreprise.

Pour cela, il faut dresser un état des lieux qui identifie les différents flux de déchets, les quantités produites, les processus qui les génèrent et les coûts induits. Il ne faut pas oublier non plus d'inventorier les filières d’élimination et les modes de stockage actuels.

Ce suivi et cette analyse des quantités et des coûts de gestion des déchets produits permettent donc d’identifier les déchets les plus coûteux et ceux produits en plus grande quantité, de mettre en évidence faiblesses et points forts, et enfin, d’identifier les possibilités d’amélioration.

 2. Bien connaitre la législation applicable

Il est important de réaliser un inventaire des législations en matière de déchets qui concernent l'entreprise. Cela permettra notamment d'évaluer les risques de non-conformité réglementaire, d'épingler les non-conformités réglementaires de l'entreprise mais aussi d'élaborer une stratégie de veille réglementaire.

3. Prendre des mesures de prévention

De manière à diminuer les coûts de gestion mais aussi l’impact environnemental de l'entreprise, il est important de mettre en place des mesures dites "de prévention" qui consistent à adopter des comportements et des attitudes éco-responsables.

La prévention agit à la source en suivant le principe : le meilleur déchet est celui qui n’existe pas !

Cela peut être effectué de deux manières :

  • Par de la prévention quantitative, qui vise à prévenir l'apparition de déchets
  • Par de la prévention qualitative, qui a un double objectif : d’une part, minimiser la nocivité des déchets produits en réduisant à la source les teneurs en substances nocives, et d’autre part, améliorer le caractère valorisable et/ou recyclable des déchets produits

En considérant l’ensemble du cycle de vie des produits, la prévention s’applique donc en amont des difficultés que peuvent poser les déchets une fois produits.

Faire de la "prévention déchets", c’est aussi agir au niveau :

  • des consommations des produits en appliquant une politique d’achats responsables
  • de la fabrication des produits en appliquant des principes d’éco-conception intégrant également les notions d’utilisation rationnelle des ressources (eaux, énergie, matières…)

4. Optimiser la gestion

Une bonne gestion des déchets permet de maîtriser chaque type de déchet de sa production à son élimination. L’amélioration de la gestion passe donc par l’application de mesures curatives permettant notamment d’optimaliser le tri, les collectes sélectives, le taux de recyclage, le choix des modes d’élimination/traitement, ...

Les actions de gestion doivent assurer une simplification du tri, une facilité de suivi des aspects quantitatifs et qualitatifs, une rapidité d’adaptation aux nouvelles technologies ou aux nouvelles législations, une meilleure valorisation de vos déchets, ...

5. Sensibiliser le personnel

Il est fréquent que l’analyse de la situation de départ révèle des dysfonctionnements dus par exemple à une mauvaise connaissance des filières de tri des déchets de l'entreprise. La sensibilisation et l'adhésion du personnel sont essentielles pour la réussite de toute démarche en matière de gestion des déchets.

Si vous envisagiez :

  • d’organiser une collecte sélective de déchets dans les ateliers comme dans les bureaux afin de favoriser leur élimination adéquate
  • de modifier les modes d’approvisionnement matière et produits pour limiter la production des emballages perdus
  • d’améliorer les procédés pour limiter les chutes et rebuts
  • ...

Gardez à l'esprit que la réussite de votre action repose aussi sur l’adhésion du personnel à de nouveaux gestes. Changer les habitudes et vaincre les résistances prévisibles des salariés est une action nécessaire pour obtenir leur adhésion au projet. La communication interne doit dès lors être claire, positive, dynamique, motivante et s’organiser autour d'un plan de sensibilisation.


Publication

Les déchets en entreprise... conseils pratiques !

La Cellule Environnement de l'UWE a publié une brochure reprenant des conseils pratiques à l'attention des entreprises désireuses d'améliorer la gestion de leurs déchets.

Des exemplaires "papier" de cette brochure sont disponibles sur demande en envoyant un mail à l'adresse : environnement@uwe.be

Partager